Mangiare Ridere on Tour – Il Lampredotto a Firenze!

Quand on me demande ce que j’aime le plus au sujet de l’Italie, la première chose qui me vient à l’esprit c’est : partager.

Partager tout ce que je découvre ici, de merveilleux, d’amusant, de particulier, d’authentique, et le partager en prenant soin de ne rien y enlever, de ne rien toucher, partager tel quel, brut de décoffrage, partager la simplicité de l’Italie dans ses banalités quotidiennes ou son folklore le plus excentrique.

Quand je vous vois vous rendre en Italie j’aimerais vous prendre par la main et vous emmener découvrir tous ces trucs géniaux qui sont insoupçonnés des touristes et des guides touristiques. J’aimerais vous tenir la main tout le long, et vous dire de me faire confiance, de goûter ceci ou cela, de regarder en l’air, derrière, à coté, de sortir des sentiers battus, et d’oublier que l’Italie c’est seulement pasta e pizza, meme si bien entendu on adore l’Italie de la pasta et de la pizza.

De comprendre pourquoi je tiens tant à la défense du patrimoine gastronomique de ce pays.

J’aimerais tenir votre main et vous emmener au plus près des Italiens, du Nord et du Sud, des Italiens des montagnes et ceux de la mer, parce qu’ils sont tous différents et formidables. De vous faire noter la différence dans leurs accents et leur manière de gesticuler, pour qu’ensuite ils vous donnent des grandes tapes dans le dos en vous faisant manger leurs spécialités emblématiques.

Voilà pourquoi aujourd’hui je suis très heureuse de partager avec vous le premier épisode de « Mangiare Ridere on Tour« , le premier d’une longue série j’espère, qui a pour objectif de vous décrire, au plus près, l’immense variété gastronomique qu’on trouve en Italie, dans tous ses coins et recoins, pour que votre prochain voyage en Italie soit une immersion totale et que vous en reveniez époustouflés, la passion dans les yeux et la dolce vita dans le coeur.

Dimanche nous étions à Florence et nous nous sommes régalés de non pas 1 mais bien 2 panini al lampredotto, la sandwich typique de Florence et adoré des Florentins, fait à base de tripes cuites dans un bouillon de légumes, de sel, de poivre, et de salsa verde, faite à base de persil.

Le lampredotto est le 4ème estomac du boeuf, et il se trouve que son aspect ressemblait fortement à la « Lampreda » une sorte d’anguilles qu’on trouvait dans l’Arno il y a quelques temps. C’était un plat de restes, pour les pauvres, dont personne ne voulait. Comme à leur habitude les Italiens y ont saupoudré un peu de magie et en ont fait une institution en Toscane.

C’est d’une simplicité insolente et d’une beauté infinie. Ca se mange dans la rue comme si de rien n’était. Et c’est une explosion de saveurs sur les papilles. On en sort repus avec une forte envie de parler toscan et de boire des litres de vino rosso.

Et d’y revenir, surtout.

A presto,
Floriana

 

 

32 responses to “Mangiare Ridere on Tour – Il Lampredotto a Firenze!

  1. George Kaplan

    Ah, une saveur que je connais pas, bien que je sois allé plusieurs fois à Florence. En revanche, là-bas, j’ai découvert la « ribollita », une merveille ! Et puis la fabuleuse pâte à chou d’une « pâtisserie » située sur la place de Santa Croce, de l’autre côté de l’église. La meilleure.

  2. Maxime Linot

    Très bon format, très intéressant et instructif, tellement hâte de voir les suivants :).
    Depuis toujours j’aime l’Italie sans savoir pourquoi, grâce à toi je sais pourquoi il est impossible de ne pas l’aimer.

    In bocca al lupo !

  3. AnneJuliette

    Mais que vous êtes belles !
    Merci pour cette petite vidéo. Il ne nous reste plus qu’à retourner à Florence, nous avions raté ça la première fois que nous y sommes allés. Par contre, nous avions découvert la bistecca a la fiorentina et j’avais failli épouser le serveur !
    Vous pourriez en faire une autre su Bologne ? Nous y partons le 7 novembre ? ;)

    • Floriana

      Merci beaucoup !
      Un peu trop court pour publier une video sur Bologne avant votre voyage mais on le fera un jour ou l’autre, sans aucun doute !
      Ne ratez pas les tigelle, la mortadella, le ragù, les tortelli… :)

      • AnneJuliette

        Pour le ragù j’ai un super chef à la maison qui me fait du super ragù grâce à votre recette.
        Pour les tortelli, nous voulions prendre un cours de cuisine. J’ai donc demandé à notre hôtel et la propriétaire, plutôt que de me conseiller un cours quelconque, ma proposé de nous amener dans sa maison de campagne pour qu’une de ses vieilles voisines nous apprennent à les faire. Je pense que ça va être trop bien.
        Pour les tigelles et la mortadelle je note.

  4. Mirko

    Che dire,Bravissima !
    Già sai !
    M.

  5. Lucile

    Merci pour la découverte : je vais à Florence en Novembre donc je ne manquerais pas cette étape pendant mon parcours !

  6. Loreleï

    Je réitère: Pour les besoins du taff, t’es obligée de venir à Turin, on a une vidéo à faire !!!!

    (Mika si tu nous lis…)

  7. Fred

    Géniale innovation qui donne envie de découvrir un jour in situ toutes ces saveurs
    Brava !

  8. Angotti-Marchal Brigitte

    Cela a l’air délicieux ; je m’abonne à vos petites vidéos
    Merci

  9. Bobi

    Ça manque peut-être de magie, mais pourrait-on néanmoins connaître le prix ?

  10. olivier

    Enfin le meilleur blog sur l’Italie de toute la blogosphère reprend sur les chapeaux de roue (deux articles en quelques jours après une longue attente !)
    Bravo Floriana, belle initiative que cette visite guidée « comme si on y était ». Vivement les prochaines destinations. Je sais ce qu’il me reste à faire lors de ma prochaine venue à Firenze !

  11. Alexandre

    Merci pour ce billet (je n’ai pas encore regardé la vidéo) qui me replonge un an et demi en arrière quand ma fille de 8 ans et moi même avons savouré un panino al lampredotto au marché de Sant’Ambrogio sous le regard interloqué de ma femme et de ma plus jeune fille.
    Pour la grande, Florence restera à tout jamais associée à ce panino magique. Pour moi, y’a bien ce panino et le David de Michelangelo un peu aussi ;)

    A presto
    Alexandre

    • Floriana

      Grazie Alexandre! Je suis ravie de lire que vous etes un adepte et que votre fille a été élevée selon le bon gout florentin :) Mes meilleurs souvenirs sont liés à des endroits où j’ai dégusté des spécialités locales alors merci infiniment pour elle et pour l’Italie ;)

      • Alexandre

        Buongiorno,
        C’est rigolo mais nos vacances à l’étranger sont toujours marquées par nos découvertes culinaires : spaghetti al nero di seppia à Venise à Pâques dernière, la viande bovine des Marches il y a 3 ans et l’été dernier la charcuterie à base de cinghiale lors de notre tour de Toscane.
        J’y acheté d’ailleurs a chaque fois les ingrédients de base ( comme le guanciale cet été ) mes filles me mettant la pression a la maison pour refaire les recettes
        Alexandre

  12. Pascale

    J’aurais adoré saliver au visionnage de cette chouette vidéo… mais j’ai un énooorme a priori sur la tripe (les images de la tripe sortante de la marmite, beurk).
    La consistance de la tripe, c’est comme celle du gras, non ? Ou plutôt celle de l’andouillette, un peu élastique ?
    J’attends avec impatience les tigelle et gnocco fritto ;-)
    En tout cas, super vidéo !
    P.

    • Floriana

      J’avais un enorme a priori sur la tripe et les abats en général avant de les gouter en Italie ! Ici en fait la tripe fond vraiment dans le bouillon, ce n’est pas du tout gelatineux, on dirait des tranches de boeuf coupées très finement. C’est certes gras, mais ce qui est magique c’est qu’on ne le sent pas du tout :)
      J’espère que vous tenterez l’expérience quand meme !
      Et oui il y aura sans aucun doute un épisode sur le gnocco fritto :)

  13. C’est super, c’est tout à fait l’approche (culinaire) que j’ai quand je débarque dans une ville. Hâte de voir la suite :)

  14. Diego-la-'ndujaLA ‘NDUJA

    Grazie Flo !

    J’adore le concept de ces video ! Et j’étais curieux d’entendre ta voix.

    Cet été, je suis allé faire un tour en Toscane et j’ai suivi tes adresses, notamment à Siena et Volterra !

    « Andiamo a Berlino Beppe ! »

    (Des années que je te lis et recommande ton blog à mes amis amoureux d’italianità !)

  15. Rétrolien : Virée en Ritalie: les Dolomites, au zénith | La PinardotheK

  16. celine

    Je me rends pour la première fois à Firenze la semaine prochaine. Excitée et stressée, car le pays de mes racines que je connais si peu.
    Il panini al lampredotto me donne encore plus de matière.
    Vivement tes prochains articles Floriana.

  17. Giacomo

    Oups… Deux voyelles fugueuses : un piacere vero!

  18. Giacomo

    Parce que je me débrouille en italien, les copains du jumelage de ma petite ville m’ont propulsé « prof » d’italien débutant. J’essaie de leur faire découvrir les merveilles de la péninsule et mon enthousiasme doit être communicatif puisqu’il a fallu scinder en deux groupes. Je viens de découvrir mangiareridere, un picre vero! Je vais leur concocter quelque chose sur Il caffè… al bar, pour mardi prochain

Répondre à Fred Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>